La société

TRIBVN Imaging est présent depuis 1988 dans le secteur du patrimoine avec à son actif les premières opérations de valorisation et de diffusion menées pour le Muséum d’Histoire Naturelle, la Bibliothèque vaticane. Aujourd’hui la société emploie 12 personnes permanentes sur le site de Châtillon. Les effectifs varient en fonction des nécessités de projets et atteindront 30 personnes en 2018. Les opérateurs en charge de la numérisation et du contrôle qualité (site de Châtillon) sont tous des photographes issus des meilleures écoles, ayant une connaissance des supports et surtout la capacité à produire des images équilibrées quelques soient les supports d’origine (plaques de verre, nitrates, acétates).

 

Expertises et synergies

La société mère TRIBVN rassemble deux principaux pôles de compétences. L’un est dédié à la numérisation d’images patrimoniales, l’autre à l’imagerie médicale à travers sa filiale Tribvn Healthcare (Pathologie numérique). Ces compétences complémentaires créent une synergie qui permet à chacune de ces deux entités de profiter d’un capital important de compétences hautement techniques.

Clientèle

La clientèle de TRIBVN Imaging est majoritairement composée de grandes maisons de l’industrie ou du secteur du luxe et de collectivités publiques, de ministères, musées, archives régionales, départementales, conseils régionaux ou généraux. Pour en savoir plus, consultez notre rubrique références.

Historique de la société

2021
La société change de nom et devient TRIBVN Imaging.
2018
Début de la numérisation de 5 millions de photos pour l’Équipe.
2017
Numérisation de 300 000 plaques de verre pour l’Équipe.
Numérisation des archives iconographiques de la maison Givenchy.
Numérisation du fonds photo de la maison Chaumet sur site.
Numérisation des registres historiques de la maison Breguet.
2016
Numérisation des archives iconographiques de la maison L’Oréal.
Fin de la numérisation des fonds de l’IGN (2,5 millions de vues).
Numérisation des fonds photo du centre Pompidou.
2015
Marché de numérisation de négatifs nitrate de cellulose. Utilisation d’un chaîne adaptée à ce type de document (Musée de Bretagne).
2011
Marché de numérisation de phototypes atteints par le syndrome du vinaigre. Mise en place d’une chaîne adaptée à ce type de documents (SHD). Jusqu’en 2017.
2011
Marché de numérisation de 2.5 millions de photos pour l’IGN.
2008
Numérisation d’un fonds de 600 000 plaques de verre sur site de l’IGN.
2005
Marché de numérisation de phototypes pour l’ECPAD. 700 000 numérisations de 2005 à 2011.
2002
Premier marché de numérisation directe de documents patrimoniaux pour la BNF (fonds Pelliot).
1998
Premier projet de numérisation pour une maison de haute joaillerie.
1996
Première utilisation d’un dos numérique pour la numérisation de photographies (premier marché BNF).
1990
Banques d’images numérisées pour le Museum National d’Histoire Naturelle et la Bibliothèque Vaticane à Rome.
1989
Partenariat avec les agences Gamma et Kipa pour la mise en place d’un système de numérisation et de distribution d’images de presse via les réseaux numériques (RNIS).
1988
Création de Tribvn. Conception et réalisation des premiers systèmes de numérisation (vidéo).